Confit Pebre d’Aï (sarriette sauvage)

4,20

Un confit aux accents de “thym de la montagne” Idéal avec un fromage, pour sucrer une tisane, sur un fromage de chèvre.

EAN: 3770021240590 UGS : 2105 Catégorie : Étiquettes : , , ,

Description

On peut utiliser la sarriette comme toutes les plantes aromatiques, pour relever le goût d’une grillade, parfumer un ragout ou une potée, agrémenter une poêlée, etc.
Mais la sarriette traine une réputation sulfureuse ! l’éthymologie du mot sarriette, du latin satureia qui signifie du satyre, la sarriette étant l’herbe des satyres. La sarriette serait donc aphrodisiaque ! La médecine a cherché des vertus particulières à la plante, mais n’a rien trouvé d’autre que des vertus toniques proches de celles du thym… Mais dans le domaine des vertus aphrodisiaques, on est le plus souvent dans l’auto-suggestion, et quand on y croit, ça marche…
A ce propos, pèbre d’aï, nom de la sarriette en provençal, signifie poivre d’âne. Parce que les ânes aiment brouter cette plante épicée

 

Informations complémentaires

Poids 0.380 kg

Ingrédients

Préparé avec 10 g de fleurs  fraîches de pebre d’Aï pour 100 g de produit fini,

sans arôme, sans colorant.

 

Composition

Préparée avec 64g de fruits pour 100g.
Teneur totale en sucres : 60g pour 100g. (dont le taux de sucre du fruit)
xxxxxx 64%, sucre de canne, pectine de fruits, jus de citron.

sel, gluten (avoine), soja, lait, sulfites, rhum, génépi,

Fabriqué dans un atelier utilisant des fruits à coque .

Prix au kilo xxxx

Traçabilité

Traçabilité

Fruits :xxxx

L’hibiscus du Sénégal ( Commerce équitable )

Le sucre d’une coopérative Française.

Pectine de fruits (citron et orange).

Méthode de fabrication

Les fruits, le jus de citron et le sucre sont mis dans la bassine à confiture en inox durant 24h.

L’hibiscus est cuit dans de l’eau puis rajouté à la préparation

Cuites en petites quantité par bassine de 5 kg de fruits.

La dernière cuisson se fait en chaudron de cuivre.

Méthode de cuisson : basse température (maximum 80 °) durant 3 jours successifs.

Pots stérilisés. La chaleur va détruire toutes les bactéries pouvant être présents dans les fruits.

Entre 80 °C et 100 °C pour la pasteurisation (qui détruit les micro-organismes pathogènes).